à propos de moi…

Je m’appelle Pascal, je suis ingénieur en électronique et informatique (ESEO), issu de cette génération née à l’aube de la révolution numérique qui n’en finit pas de bouleverser notre monde. Vous pourriez me demander quelle est donc cette date fatidique… Je vous répondrai d’abord que le digital puise sa source à différents moments de l’histoire… mais cependant il en est un particulier où des fondements essentiels ont été posés par ces trois inventions quasi-simultanées : le microprocesseur, TCP/IP , et UNIX. Ceux à qui ces termes évoquent quelque chose situeront donc la date (ou l’époque plutôt) entre 1968 et 1973, et se demanderont si le choix de ces trois piliers est bien légitime. Je les laisse à la réflexion…

Cinquante années donc, ponctuées d’innovations importantes (le PC, le WEB, le WiFi, les réseaux mobiles, le smartphone, et combien d’autres), pendant lesquelles j’ai pu découvrir très tôt et passionnément l’informatique et la programmation avec un Apple /// en 1983.

L’histoire a voulu que je devienne chef d’entreprise, dans le domaine de la réparation des produits de l’électronique grand public, en tant que centre technique agréé par un certain nombre de constructeurs majeurs. En 1995, l’avènement du digital dans le son et l’image promettait aventure et challenges dans ce domaine. Mais au final, une inexorable équation a eu raison de nous, faite de diverses tendances : standardisation mondiale, intégration (miniaturisation), baisse des prix, “disparition” progressive du hardware (matériel) et de l’analogique au profit du software (logiciel, réseaux) et du numérique. Ces tendances continuent selon moi sans relâche de remettre en question les paradigmes de l’économie. Il faut désormais compter aussi l’intelligence artificielle, la robotique, ou des concepts comme la blockchain ou l’informatique quantique, pour se rendre à l’évidence que notre monde va être à terme radicalement transformé, en passant par une phase de chaos, dans laquelle nous sommes déjà entrés.

J’ai toujours dédié une part de mon temps au développement informatique et à une forte veille technologique. Désormais, je me consacre uniquement à cela, au travers de mon activité professionnelle auprès des entreprises, mais aussi en tant qu’enseignant et formateur.

Je préserve aussi du temps pour mes deux autres passions : la musique, et ma famille. Je suis multi-instrumentiste, chanteur, chef de chœur, Maître de Chapelle de la Cathédrale du Mans, et l’heureux père de six enfants (et je dois tant à ma chère épouse).

Je veux œuvrer pour que la révolution digitale mène vers un monde où les valeurs soient tournées vers le partage, la fraternité et le respect de notre bien commun, la Terre (et tout ce qui l’entoure). J’imagine idéalement un monde où l’innovation technologique – librement accessible – permette in fine la coexistence paisible de communautés à taille humaine, libres et autonomes en tous points.